3 commentaires sur “MISE EN PLACE D’UNE VÉRITABLE DÉMOCRATIE LOCALE”

  1. CITOYENS-ELUS ou ELUS/CITOYENS ?
    En effet le mode d’organisation et de fonctionnement des élus est central pour garantir une transformation en faveur de la citoyenneté active et moteur de la démocratie.
    Les pratiques exclusivement descendantes ont jusqu’alors dominé la vie politique, avec des nuances selon les leaders, mais c’est bien de là que proviennent la perte de confiance, le découragement l’abstention et le désintérêt de la chose publique par abandon faute de voir une issue possible.
    L’effort d’imagination de Niort Energie Nouvelle traduit une intention, une volonté de changement indéniable et il est vertueux.
    La dimension d’horizontalité et d’émancipation des citoyens reste pourtant faible en lisibilité et reste encore (héritage culturel sans doute) soumise à une vision de la mission trop dévolue aux futurs élus. S’ils ont à imprimer les changements, à en favoriser l’avènement les candidats doivent montrer, dès aujourd’hui en quoi et comment la primauté finale est à l’émancipation et l’exercice du pouvoir d’élaboration par les citoyens libres et volontaires.
    S’il y a de la confiance à redonner c’est donc à ces citoyens et surtout en EUX MEME !
    A ces fins, le désintéressement du pouvoir autrement que de se mettre au service doit paraître plus manifeste.
    Un engagement des candidats ne s’impose-t-il pas à ne pas cumuler de mandats et de fonctions en même temps, de même qu’à ne pas vouloir renouveler ce même mandat pour s’obliger à œuvrer à une relève issue de cette citoyenneté vivante dont l’expertise vraie ne demande qu’à être sollicitée et exercée ?
    Voilà qui pourrait donner de l’air nouveau et de la dynamique dont notre cité et société ont tant besoin en urgence !

  2. OUVRONS LES HORIZONS
    La démocratie locale peut devenir vivante, rayonnante et dynamique à la condition qu’elle soit ouverte sur l’extérieur pour intégrer l’intérêt général qui dépasse le local.
    Les dimensions régionale, nationale, européenne et même planétaire conditionnent notre vie locale et la nôtre contribue à répondre aux défis globaux partagés. Comme l’individu (un tout en soi), est part de l’humanité (un tout d’espèce) et de son environnement, la démocratie locale conditionne l’identité républicaine et contribue à la marche du monde.
    A ce titre j’apprécie que Niort Energie Nouvelle ait signé la charte des « Engagés pour l’Union Européenne des Territoires » avec 89 autres listes signataires à ce jour !!
    Nos élus sont ainsi engagés dans cette vigilance à l’ouverture des horizons.

  3. REPONDRE A UN BESOIN DE RECONNAISSANCE
    Dans une cité à forte concentration d’habitat le manque de reconnaissance est vécu douloureusement par les résidents sans trouver à s’exprimer en raison de l’incompréhension des autres se manifestant soit par l’indifférence, l’absence soit par la condescendance parfois quand il s’agit des extérieurs qui viennent, avec les meilleures intentions souvent, les assister. La dignité et la fierté empêche de livrer ce ressenti.
    Le constat de trop nombreuses attentes, répertoriées et décrites publiquement, laissées sans solutions éradiquant tout ce qui constitue le mal être n’inspire plus la confiance mais provoque l’enfermement et le sentiment d’abandon et d’injustices violentes.
    Les visites en porte à porte montrent ce découragement, parfois les recours aux solutions de sollicitations du système D avec des réponses décrites qui révèlent du clientélisme, des promesses électorales, des instrumentalisations inconscientes ou ressenties comme du mépris qui s’ajoute aux difficultés matérielles ou relationnelles du vivre ensemble en proximité.
    La volonté de démocratie citoyenne doit commencer à se concrétiser ici d’abord. Le DEVOIR de reconnaissance d’hommes debout se débattant pour ne pas sombrer est la première manifestation à formaliser dans des actes.
    Aller les VOIR et les reconnaître, parler et leur exprimer le besoin de leur implication par la CITE. Là se trouvent des richesses d’expertises à reconnaître et valoriser Autant qu’ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *