1 commentaire sur “SOUTENIR LA TRANSITION ÉCONOMIQUE DE NOTRE TERRITOIRE”

  1. La gestion de l’économie est le levier le plus déterminant sur le niveau d’égalité entre citoyen.
    La relecture de la Déclaration de Droits de l’Homme et du Citoyen puis celle de la Constitution est un exercice tout à fait utile, dans le contexte d’aujourd’hui. Il permet de mesurer les distances prises entre les valeurs sur lesquelles est censée fonctionner notre société et le réel d’aujourd’hui.

    La liste a placé L’INTERET GENERAL en chapitre premier des valeurs auxquelles ses candidats se sont engagés. C’est judicieux, vertueux et encourageant.
    Ses choix économiques seront déterminants parce que, quelque soient les sujets à résoudre, le premier obstacle auquel s’affronter pour faire respecter l’intérêt général est la place du fric, de l’argent qui règne dominateur au détriment de la gestion de la maison commune (éco…logie).
    Derrière le fric se profile le DROIT de propriété.
    Il convient donc de faire dans les choix la part d’équilibre entre ces valeurs de liberté, égalité, fraternité et les droits dont celui inviolable de la propriété privée.
    La constitution est un outil précieux pour comprendre la subtilité de ces équilibres. Or à force de faire comme si, de la considérer comme archaïque nous nous sommes habitués à ne plus mesurer au quotidien ce qui fait ou ne fait plus société. Certes d’autres domaines que l’économie sont déterminants pour mettre l’intérêt général au cœur de l’action.

    Cet intérêt général si fondamental pour reconnaitre la citoyenneté et la justice est hélas une notion vague, « bateau » disent certains. Son bilan pour son appréciation est délaissé, abandonné, méprisé.
    La société de surconsommation, de compétition, de performances matérielles donne l’illusion de progrès. La société française (dont notre territoire) placée dans les tous premiers rangs des pays riches se considère au regard des autres come exemplaire dans le bien-être de ses habitants. Les inégalités et les risques majeurs pour l’avenir de la planète et de l’Humanité sont enfouis sous la façade de la maison qu’elle aime regarder et montrer.

    La mesure de la prise en compte de l’intérêt général doit devenir le critère principal pouvant se substituer à la notion usée et inadéquate de droite ou gauche

    Pourquoi la future municipalité ne mettrait elle pas en place une instance d’évaluation de l’intérêt général visé et atteint dans toutes les décisions qu’elle est condamnée à prendre ou qu’elle projette de prendre. Ce, dans la plus grande transparence, par un comité indépendant composé par des « sages » qui investiguerait de manière méthodique. Cet outil serait transversal et au service de toutes les autres institutions ou organisations promues pour la citoyenneté.

    Cet outil constituerait une marque forte de volonté de retour aux valeurs essentielles républicaines et constituerait un outil pour repères tant aux décideurs qu’aux citoyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *